DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : le "coup de force" du Hezbollah

Vous lisez:

Liban : le "coup de force" du Hezbollah

Taille du texte Aa Aa

La tension politique est très forte au Liban au moment où Najib Mikati doit former un nouveau gouvernement. Le nouveau Premier ministre est déjà accusé par certains d‘être le poulain de l’Iran et d’avoir été nommé grâce à un coup de force du parti chiite Hezbollah.
 
Le chef du gouvernement sortant, Saad Hariri, a prévenu que ses alliés allaient boycotter le cabinet de Mikati. Les deux rivaux se sont rencontrés ce mercredi, comme le veut la tradition.
 
Hier des manifestations hostiles au nouveau Premier ministre et au Hezbollah ont eu lieu dans Beyrouth.
 
L’opinion publique est divisée : certains voient en Mikati “la personne qu’il faut pour le Liban” et une promesse vers davantage de stabilité à l’avenir”, d’autres sont plus sceptiques et craignent que le passé se reproduise à nouveau.
 
La présence de l’armée était bien visible ce mercredi dans les rues de la capitale libanaise… Le spectre de nouvelles violences est toujours là, et la communauté internationale appelle les parties à la retenue.