DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Liban : Washington tire la sonnette d'alarme

Vous lisez:

Liban : Washington tire la sonnette d'alarme

Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis mettent en garde le Liban contre l’arrivée au pouvoir du Hezbollah. La nomination d’un Premier ministre appuyé par les radicaux chiites a provoqué la colère des sympathisants du chef de gouvernement sortant, Saad Hariri. Ce mardi soir encore une centaine d’entre eux bloquaient des rues de Beyrouth.

Washington, qui considère le Hezbollah comme une organisation terroriste, s’inquiète de ce revirement de situation. La secrétaire d’Etat américaine estime qu’un “gouvernement contrôlé par le Hezbollah aurait, à l‘évidence, un impact sur les relations bilatérales”. Hillary Clinton rappelle que ses “objectifs restent les mêmes : la justice doit être rendue, les crimes ne doivent pas restés impunis”. La chef de la diplomatie américaine croit “en la souveraineté libanaise et à la fin des ingérences extérieures”.

Ce qui inquiète avant tout la Maison Blanche c’est que la nomination de Najib Mikati entrave le travail du Tribunal spécial pour le Liban qui enquête sur l’assassinat de Rafic Hariri, le père de Premier ministre sortant.