DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Politique étrangère d'Obama: l'Iran, l'Irak, pas le Proche-Orient

Vous lisez:

Politique étrangère d'Obama: l'Iran, l'Irak, pas le Proche-Orient

Taille du texte Aa Aa

“L’Amérique a tenu sa promesse ; la guerre d’Irak tire à sa fin. Certes, tandis que nous parlons, Al-Qaïda et ses affidés continuent de préparer des attaques contre nous. Grâce à nos professionnels du renseignement et à nos forces de l’ordre, nous déjouons des complots et nous sécurisons nos cités et notre espace aérien.”

“En Afghanistan, nos troupes ont pris des fiefs aux talibans et formé des forces de sécurité afghanes. Notre objectif est clair : en empêchant les talibans de rétablir leur mainmise sur le peuple afghan, nous priverons Al-Qaïda du lieu sûr qui lui a servi d’aire de lancement pour les attaques du 11 septembre 2001”.

“Au Pakistan, la direction d’Al-Qaïda subit plus de pression que jamais depuis 2001. Leurs dirigeants et leurs militants sortent du champ de bataille. Leurs sanctuaires se réduisent. Depuis la frontière afghane, nous avons adressé un message jusqu‘à la péninsule arabique et à tous les coins du globe : nous ne céderons pas, nous ne vacillerons pas et nous vous vaincrons”.

“Les États-Unis exercent également leur influence en vue de sécuriser les pires armes de guerre. Le gouvernement iranien est confronté maintenant à des sanctions sévères, des sanctions plus sévères que jamais. Et sur la péninsule de Corée, nous sommes avec nos alliés du Sud Corée et insistons pour que la Corée du Nord maintienne son engagement à renoncer aux armes nucléaires”.

“Nous avons vu qu’en Tunisie, le désir d‘être libre exprimé par le peuple s’est avéré plus puissant que les ordres d’un dictateur. Et ce soir, soyons clairs les Etats-Unis sont avec le peuple de la Tunisie, et soutiennent les aspirations démocratiques de tous les peuples”.