DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après l'Egypte et la Tunisie, la contestation se répand au Yémen

Vous lisez:

Après l'Egypte et la Tunisie, la contestation se répand au Yémen

Taille du texte Aa Aa

16 000 personnes ont manifesté dans les rues de Sanaa, la capitale, pour réclamer des changements politiques et de meilleures conditions de vie.

Le Yémen est le plus pauvre des pays arabes. 35% de la population est au chômage. Les manifestants exigent le départ du Président Ali Abdullah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans, et dont le fils est pressenti pour lui succéder. “ Nous sommes contre ce Président. Nous ne voulons pas de son héritage politique. Ce n’est que le début des manifestations. On va continuer à défiler”, dit cet homme. “ Nous sommes dans la rue pour exprimer notre colère. Tous ces gens ici viennent de tout le Yémen. On demande au Président de quitter le pouvoir et au gouvernement d’organiser au plus vite des élections démocratiques”, ajoute ce manifestant.

Comme un symbole, un Yéménite de 25 ans s’est immolé par le feu hier dans le sud du pays car il se sentait incapable de subvenir aux besoins de sa famille. Les inégalités sociales se sont creusées ces dernières années au Yémen. 40% des habitants du pays vivent avec moins de deux dollars par jour.