DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Internet, un outil politique pour les jeunes manifestants en Egypte

Vous lisez:

Internet, un outil politique pour les jeunes manifestants en Egypte

Taille du texte Aa Aa

Précurseurs dans la constestion sociale, Facebook et Twitter sont aussi devenus en quelques jours des manuels online du parfait manifestant. Comment éviter les arrestations, se protéger des gaz lacrymogènes… Mais leur accès est de plus en plus difficile.

Témoignage d’Ahmed Abdel Jawad, du parti d’opposition El-Ghad, par téléphone :

“Depuis le premier jour, il y a des brouillages sur tous les réseaux de communication téléphonique. Le brouillage concerne aussi l’accès à internet. Je peux vous dire que des sites comme Twitter ont un accès limité et on a beaucoup de difficulté à accéder à nos mails personnels ou encore énormément de difficultés à accéder à Facebook”.

En Tunisie déjà, internet a servi de canal de mobilisation et d’information. Mais en Egypte, avec les deux tiers de la population qui ont moins de trente ans, c’est bien du web que pourrait partir une révolution qui n’aurait, celle-là, rien de virtuel.