DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sarkozy, défenseur de l'euro à Davos

Vous lisez:

Sarkozy, défenseur de l'euro à Davos

Taille du texte Aa Aa

Des puissants pas si intouchables… En plein Forum Économique Mondial, un hôtel de Davos a été le théâtre d’une petite explosion. Aucun blessé et des dégâts minimes, mais une revendication dont on ne sait pas encore si elle est authentique. Elle est signée par des militants anti-Forum.

A 500 mètres de là, le président en exercice des G8 et G20 s’est adressé aux décideurs mondiaux. Nicolas Sarkozy s’est livré à un plaidoyer en faveur de l’euro, devant un auditoire moyennement emballé :
“Jamais nous ne laisserons tomber l’euro, jamais ! C’est tellement important que nous serons au rendez-vous pour le défendre. Les conséquences d’une disparition de l’euro pour nous seraient si cataclysmiques que nous ne pouvions même pas jouer avec cette idée…(silence du public) Peut-être je n’ai pas été assez précis.”

Le Président français a aussi plaidé pour une réforme du système monétaire international et pour la régulation sur le marché des matières premières. Le mot de la fin à notre correspondante sur place, Isabelle Kumar :
“Le Président français a donc vigoureusement défendu l’euro, en déclarant qu’un effondrement de la monnaie unique serait impensable. La crise de la zone euro n’en restera pas moins un dossier brûlant au programme de Davos, malgré les – 10 degrés qui ont accueilli les délégués.”