DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunis et Sidi Bouzid, foyers de la contestation

Vous lisez:

Tunis et Sidi Bouzid, foyers de la contestation

Taille du texte Aa Aa

Pas question pour les jeunes Tunisiens de se faire voler leur révolution. Ils étaient encore plusieurs centaines à manifester ce jeudi matin devant la résidence du Premier ministre Mohamed Ghannouchi pour réclamer la démission du gouvernement de transition, trop marqué à leurs yeux par la présence de proches du président déchu Ben Ali. Certains campent même depuis plusieurs nuits face au siège du gouvernement.

La situation est plus tendue encore à Sidi Bouzid, dans le centre du pays, d’où est partie la révolte populaire après l’immolation par le feu d’un jeune marchand de fruits. Des milliers de manifestants y ont défilé ce jeudi à l’appel notamment de la puissante centrale syndicale UGTT.