DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La situation reste extrêmement tendue en Egypte

Vous lisez:

La situation reste extrêmement tendue en Egypte

Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers de personnes continuaient à manifester ce soir dans le centre-ville du Caire pour exiger le départ du Président Hosni Moubarak.

L’armée, qui reste positionnée près des bâtiments officiels, a demandé aux manifestants de respecter le couvre-feu.

Fait important, le raïs a nommé cet après-midi un vice-président, ce qui constitue une première depuis sa prise de pouvoir en 1981. Il s’agit d’Omar Souleïmane, le chef du renseignement égyptien, ici à l’image. Il a prêté serment avant de faire le salut militaire. Considéré comme un proche allié de Moubarak, Omar Souleïmane a souvent été présenté comme un probable successeur du raïs.

Les Egyptiens, eux, n’ont pas hésité à braver le couvre-feu cet aprés-midi au Caire. La police a tiré sur des manifestants qui tentaient d’accéder au ministère de l’intérieur. Cinq personnes ont été blessées. Aucun affrontement en revanche n’a été signalé avec l’armée.

Quant au bilan des victimes, il reste encore flou. Les autorités égyptiennes font état de 50 morts. Mais plusieurs sources non officielles annoncent un bilan deux fois plus lourd.

La situation reste extrêmement chaotique en Egypte, selon notre correspondant au Caire : “ Ces manifestations montrent que la foule ne se contente pas de la chute du gouvernement. Elle veut la chute du président égyptien”.