DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La mobilisation anti-Moubarak en Egypte ne faiblit pas

Vous lisez:

La mobilisation anti-Moubarak en Egypte ne faiblit pas

Taille du texte Aa Aa

Le régime d’Hosni Moubarak franchit un nouveau cap dans la répression du mouvement de contestation en Egypte. Des avions de chasse de l’armée survolaient Le Caire, ce dimanche après-midi à basse altitude.

L’armée a également bouclé le centre de la capitale avec des chars d’assaut.

Des camions de transport militaire ont également été déployés en renfort sur la place où le nombre de manifestants réclamant la fin du règne d’Hosni Moubarak ne cesse d’augmenter.

Pendant ce temps, des hélicoptères militaires évoluaient au-dessus de la place Tahrir, la place de la libération, épicentre de la contestation.

Le ministre de la défense, Mohamed al Tantaoui, est venu encourager ses troupes.

Les manifestants n’ont toutefois pas l’air de se laisser impressionner par ce dispositif. “ Le peuple veut la chute du régime”, “Moubarak, dégage” scandait la foule galvanisée. La nomination ce samedi d’Omar Souleimane, très proche d’Hosni Moubarak, au poste de vice-président, n’a visiblement pas calmé la révolte populaire.

Outre Le Caire, d’autres villes étaient encore ce dimanche le théâtre de manifestations. Suez à l’est de la capitale mais aussi Mansoura, dans le delta du Nil où 5 000 manifestants se sont rassemblés.

Depuis le début de la contestation mardi, au moins 125 personnes ont été tuées, des civils pour la plupart et des milliers d’autres ont été blessées.

Une mutinerie dans une prison au nord du Caire, s’est soldée par l‘évasion de milliers de prisonniers la nuit dernière. Nombre d’entre eux ont de nouveau été arrêtés ce dimanche.

Enfin, sur le plan économique, les manifestations paralysent partiellement le pays, de nombreux distributeurs de billets étant vides, les banques et la Bourse restent fermées.