DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ras-le-bol des Italiens face aux affaires de mœurs de Silvio Berlusconi

Vous lisez:

Le ras-le-bol des Italiens face aux affaires de mœurs de Silvio Berlusconi

Taille du texte Aa Aa

Malgré les affaires de mœurs, Silvio Berlusconi ne se départit pas de son éternel sourire. Pourtant, selon un dernier sondage, 27% seulement des Italiens garderaient confiance dans leur président du Conseil, empêtré dans le scandale Rubygate.

La jeune Ruby a été aperçue hier soir dans une discothèque de Rimini. Une présence aussitôt dénoncée par des habitants de cette ville du nord de l’Italie. Ruby, alias Karima El Mahroug, aurait eu des rapports sexuels tarifés avec le président du Conseil alors qu’elle était mineure.

Ruby ne serait pas un cas isolé. D’autres jeunes femmes ont avoué avoir reçu de l’argent et des bijoux du président du Conseil. L’une d’elles aurait même obtenu, grâce à lui, un passeport italien.

Pour beaucoup d’Italiennes, c’en est trop. Des centaines d’entre elles ont manifesté à Milan pour protester contre le traitement dégradant subi par les femmes. “ J’espère que l’on aura plus à manifester et à nous battre contre de telles choses. Ce n’est pas normal. Mais au fond, nous craignons que cela soit devenu une réalité quotidienne. Peut être que nous ne pouvons rien faire pour la changer”.

D’autres rassemblements anti-berlusconi ont eu lieu samedi en Italie, notamment à Florence. “L’Italie n’est pas un bordel”, scandaient notamment les manifestants.