DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : les salaires ne sont plus versés et la nourriture manque

Vous lisez:

Egypte : les salaires ne sont plus versés et la nourriture manque

Taille du texte Aa Aa

L’activité économique en Egypte – dans les grandes villes en particulier – est extrêmement réduite après les fermetures de petits commerces décidées au Caire par exemple, après les pillages qui se succèdent depuis plusieurs jours. L’agence Standard and Poor’s à son tour a dégradé la note de la dette égyptienne augmentant le montant de sa charge pour le gouvernement. Les prix grimpent et les salaires ne sont pas versés. Ceux des fonctionnaires et des retraités seront disponibles

dès mercredi affirmait mardi le ministre des finances. Encore faudra-t-il pouvoir les encaisser aux distributeurs automatiques

“Si tout ça continue affirme ce salarié égyptien , comment aurons-nous les moyens de vivre. Nous avons dépensé nos salaires. Comment on va vivre, comment on va manger ?”

Le secteur financier est pratiquement à l’arrêt, que dire alors du secteur touristique qui vaut par ses recettes plus de 11% des richesses produites en Egypte.

“Avant on vivait du tourisme mais il n’y en a plus, explique Khair Abur Arab, propriétaire de magasin. Et le fait est que nous achetions notre nourriture au supermarché et aujourd’hui il n’y en a plus et ils sont incapables d’en mettre en rayon et nous on crève la faim”.

Le tourisme en Egypte : c’est près de 12 milliards de dollars de recettes en 2009 soit 11% du PIB. Il fait vivre à lui seul environ 10 millions de personnes. Une personne sur huit.