DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : la Russie en retrait, la Grande-Bretagne "impliquée"

Vous lisez:

Egypte : la Russie en retrait, la Grande-Bretagne "impliquée"

Taille du texte Aa Aa

Peu de voix sont restés silencieuses à l’international au sujet de la crise en Egypte.

Ecoutez la réaction de Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères :

“Ce que nous voulons, c’est une Egypte qui soit prospère, stable et démocratique. Comment y parvenir ? la solution viendra des politiques égyptiens, du peuple égyptien. Nous ne considérons pas qu’il soit opportun de donner des instructions ou des ultimatums de l‘étranger. j’insiste : les forces politiques à l’intérieur de l’Egypte doivent parvenir à un accord elles-mêmes”.

Réaction plus concernée de David Cameron, le premier ministre britannique :

“Nous sommes du côté de ceux qui veulent la liberté, la démocratie et les droits dans ce pays. Nous sommes très clairs, la réforme politique, voilà ce qu’il faut, pas la répression, et ceci a été clair dans tous les appels que j’ai lançés, au président Moubarak hier et aussi au Premier ministre égyptien”.

L’Union européenne a réagi elle aussi, estimant que la décision de Moubarak de ne pas briguer un nouveau mandat en septembre allait dans la bonne direction, mais que son nouveau gouvernement n‘était pas représentatif.