DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des milliers d’Égyptiens réunis place Tahrir pour  " le vendredi du départ"

Vous lisez:

Des milliers d’Égyptiens réunis place Tahrir pour  " le vendredi du départ"

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de milliers de manifestants sont réunis cet après-midi sur la place Tahrir au Caire.
Les anti-Moubarak, qui espèrent réunir un million de personnes dans tout le pays, ont baptisé cette onzième journée de protestation contre le régime, “le vendredi du départ”.
 
Si notre correspondant sur place rapporte des affrontements épars entre les deux camps, l’atmosphère semble toutefois plus calme que les jours précédents. L’armée a déployé des dizaines de véhicules autour de la place pour créer une zone tampon et éviter ainsi des batailles rangées. Elle filtre aussi les accès pour empêcher que des hommes armés n’y pénètrent. Selon notre correspondant, les accès à la place Tahrir sont contrôlés aussi par des partisans d’Hosni Moubarak, des policiers en civil qui se présentent comme des hommes des services secrets égyptiens. 
 
Les journalistes étrangers, en particulier, continuent d‘être pris pour cibles par les partisans du régime. Un journaliste suédois a été grièvement blessé à l’arme blanche. De plus, plusieurs équipes de télévision ont été arrêtées et leur matériel détruit. 
 
Les manifestants et l’opposition réclament sans relâche le départ du président Hosni Moubarak. Ce dernier a déclaré hier soir sur la chaîne américaine ABC qu’il souhaitait partir mais qu’il craignait le chaos. 
 
La Maison Blanche, de son côté, continue de suivre de près les évènements. Selon le New York Times, les Etats-Unis discutent avec des responsables égyptiens pour que Hosni Moubarak cède le pouvoir à un gouvernement de transition dirigé par le vice-président Omar Souleimane.
 
Le bilan provisoire des émeutes en Egypte fait état de 10 morts et de 800 blessés. Mais l’ONU avance le chiffre de 300 morts.