DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Qui sont les Frères Musulmans?

Vous lisez:

Qui sont les Frères Musulmans?

Taille du texte Aa Aa

L’Egypte coupée en deux, à l’image de la place Tahrir depuis mercredi, entre partisans de Moubarak et anti. Entre les tenants du régime et la rue, l’opposition. Et parmi elle, les Frères musulmans, dont tout le monde agite le spectre ces jours-ci. Discrets au début de la mobilisation, ils sont

maintenant aux avant-postes et demandent le départ du Raïs.

Suivez les événements en Egypte en direct

“Nous avons entendu de nombreuses fois ces fausses promesses et elles n’ont pas abouti. Moubarak n’a rien fait ces trois décénies… Alors qu’est ce qu’on peut attendre en huit mois?” a estimé l’un des ses dirigeants.

Mais qui sont ils réellement?

Actuellement regroupés avec d’autres partis au sein d’une coalition baptisée “Comité de suivi des revendications du peuple”, s’ils n’ont pas voulu être en première ligne dès le départ, c’est pour éviter que leur présence ne serve d’excuse à une répression accrue.

Car la confrérie, si elle est tolérée en Egypte n’est pas légale et nombre de ses membres sont en prison. Le mouvement fondé en 1928 sous mandat britannique visait à contrer l’influence de l’occupant jugée corruptrice, et imposer les valeurs de l’islam. Divisé aujourd’hui entre réformateurs et conservateurs, c’est un radical qui a été élu à sa tête l’an dernier.

En 2005, lors des premières élections ouvertes à d’autres candidats que ceux du régime, les frères musulmans font un score bien plus élevé que celui attendu. 20% des voix et 88 sièges au parlement.

Si c’est la force d’opposition la plus structurée en Egypte, ce n’est pas un parti car la constitution a interdit depuis 2007 à tout mouvement s’inspirant de la religion de se constituer en parti politique. Une réforme voulue de longue date par Hosni Moubarak et destinée à mieux lutter contre le terrorisme.

Mais les frères musulmans ont renoncé à la lutte armée depuis les années 70. Contrairement au Hamas qui se présente lors de sa création en 1987 comme l’une des ailes des Frères musulmans mais ne renoncera jamais à la violence. En revanche, comme le Hamas, les Frères ont tissé un réseau social puissant qui vient palier les carences de l’Etat auprès des plus pauvres, et à ce titre ils sont très respectés par la population.

Après l’armée, ils sont la force la plus organisée du pays. Leur credo est toujours le même : réislamiser la société en installant la charia, ils revendiquent un puritanisme rigoriste. Des idées qui trouvent un écho dans la société égyptienne, y compris à l‘égard d’Israel et d’un éventuel durcissement des relations avec le voisin hébreu.