DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte: les Frères musulmans veulent négocier l'après-Moubarak

Vous lisez:

Egypte: les Frères musulmans veulent négocier l'après-Moubarak

Taille du texte Aa Aa

Les Frères musulmans sont désormais moins discrets qu’ils ne l‘étaient au début de la contestation en Egypte. Ce mouvement islamiste interdit mais toléré est la principale force d’opposition dans le pays. “Dehors, toi Moubarak et ton parti”, ont lancé ce samedi ces manifestants, répètant en choeur les slogans de Mohamed al Beltagui, membre influent de ce mouvement. “On nous a demandé à plusieurs reprises à nous, les Frères Musulmans de négocier mais nous avons refusé parce que nous pensons que le dialogue n’a aucune valeur s’il n’est pas collectif”, a expliqué al Beltagui à notre correspondant Mohammed Elhamy. Notre deuxième condition était que les négociations doivent traiter de l’après-Moubarak.” (…) “Nous souhaitons que le dialogue aboutisse à des résultats qui concrétisent les aspirations du peuple égyptien et qui mettent fin à cette grave crise. Mais l’important dans les négociations, c’est qu’on évoque vraiment les revendications des manifestants afin de pouvoir leur demander de regagner leur domicile”.

Mohamed al Beltagui avaient assuré la veille que les Frères musulmans n’avaient pas l’intention de présenter un candidat à l‘élection présidentielle en septembre.

Profil bas sincère ou stratégie? Le mouvement islamiste, fondé à la fin des années 20, veut être un acteur incontournable du changement en Egypte.