DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un hic constitutionnel dans l'éventuelle transition Moubarak-Souleimane

Vous lisez:

Un hic constitutionnel dans l'éventuelle transition Moubarak-Souleimane

Taille du texte Aa Aa

Douzième journée de contestation et la même incertitude sur les événements à venir en Egypte. Face à l’impasse comment vont réagir les différents acteurs de cette crise?

La forte présence des manifestants aujourd’hui “confirme qu’ils ne s’en iront pas de la place Tahrir tant que le président Hosni Moubarak ne quittera pas le pouvoir, indique notre correspondant au Caire Mohamed Elhamy.

L’opposition de son côté a confirmé qu’elle ne quitterait pas la place elle-non plus et qu’ elle va organiser chaque mardi et vendredi de grandes manifestations.

Sur le plan politique l’idée de transférer le pouvoir du président à Omar Suleiman le vice-président, rencontre un problème constitutionnel. Car l’article 82 de la constitution ne donne pas au président la capacité d’ octroyer à son vice-président de grandes prérogatives comme la dissolution du parlement ou la possibilité de procéder à de grandes réformes. De plus, il n’y a pas une unanimité au sein de l’opposition pour accepter cette proposition. La crise risque de durer longtemps”.