DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fronde contre la privatisation du domaine forestier britannique

Vous lisez:

Fronde contre la privatisation du domaine forestier britannique

Taille du texte Aa Aa

Vendre ou céder le domaine forestier de Grande-Bretagne à des oeuvres caritatives, c’est un des points les plus contestés de la stratégie économique de David Cameron pour venir à bout du déficit public. Une pétition déjà signée par une centaine de personnalités a d’ailleurs été lancée pour empêcher la privatisation des forêts et zones boisées appartenant encore à l’État, soit 18% du domaine total.

“Les gens plantent un arbre quand un de leurs proches meurt. Nous, nous plantons des arbres en guise de cadeau aux générations futures, alors je pense qu’ils sont vraiment dans l’erreur. C’est quelque chose que Mme Thatcher avait déjà tenté de faire dans les années 1980, estime Mary Creagh, élue travailliste.”

Caroline Nokes, députée conservatrice, estime que le gouvernement n’a encore pris aucune décision définitive.

“C’est bien beau de dire que nous pourrions mettre en place des contrôles pour s’assurer que les forêts continuent d‘être protégées et que des arbres ne seront pas abattus. Mais moi j’ai passé dix ans à gérer cette question pour une collectivité locale et je sais qu’il s’agit là d’une grande responsabilité, je connais avec précision le coût et le niveau d’expertise qui sont nécessaires pour s’occuper des arbres et des forêts correctement.”

Pour les signataires de la pétition parmi lesquels

l’Archevêque de Cantorbéry ou encore l’ancien maire de Londres Ken Livingstone, ce projet n’est rien d’autre qu’une attaque contre le patrimoine britannique.