DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Brésil : la détresse des danseuses de samba

Vous lisez:

Brésil : la détresse des danseuses de samba

Taille du texte Aa Aa

Au Brésil, il aura fallu plusieurs heures aux pompiers de Rio pour éteindre l’incendie qui a ravagé ce lundi, les ateliers du carnaval. Aucune victime à déplorer, mais les dégâts matériels sont importants : les costumes et les chars pour le carnaval étaient fabriqués et entreposés là. D’où la grande détresse de ceux et celles qui devaient défiler dans les prochaines semaines.

“Avec le feu, tout est parti. Ce sont six mois de travail qui ont été engloutis par les flammes ! Il faut recommencer à zéro. Tout ça, à un mois du carnaval”, se lamente Angelica, membre de l‘école de samba Grande Rio.

A ses côtés, Jacera, très affectée : “tout notre travail a disparu, notre école qui était si belle”. “Mais on ne va pas se laisser démonter, on n’est pas comme ça ici à Rio : on va se battre, et on se fera belles pour le défilé”, assure-t-elle.

“Ce sont sept à huit mois de préparation qui sont partis en fumée”, explique notre correspondant à Rio, Sébastien Vuagnat. Selon lui, “il va falloir travailler d’arrache-pied pour tenter de limiter les dégâts ; le compte à rebours est lancé”.

Le maire de Rio a affirmé que les travaux recommenceraient dans les prochains jours. Et d’ajouter que toutes les écoles de samba devraient pouvoir être de la fête le mois prochain.