DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les commerces du Caire tournent au ralenti

Vous lisez:

Les commerces du Caire tournent au ralenti

Taille du texte Aa Aa

Après deux semaines de manifestations dans la capitale égyptienne, certaines boutiques ont rouvert, mais de nombreuses autres sont encore fermées. Il y a à la fois, la crainte d‘éventuels débordements, mais aussi l’absence de clientèle.

Plusieurs commerçants appellent à un retour à la normale. Ils mettent en avant le départ des touristes étrangers et le manque-à-gagner que cela représente. “Les manifestants doivent quitter la Place Tahrir et retourner travailler, affirme Abou, commerçant. On ne vend rien. Personne ne travaille plus en centre-ville et c’est pareil dans le reste du pays”.

En écho, Yasmine s’emporte : “les gens disent qu’ils ne bougeront pas tant que le président ne sera pas parti. Mais il ne va pas partir ! Alors est-ce qu’on va rester les bras croisés ? Non, on a tous besoin de lui”, conclut cette commerçante.

Selon plusieurs analystes, la crise coûterait près de 230 millions d’euros par jour à l‘économie égyptienne. Plus largement, les experts disent que la difficulté sera de regagner la confiance des investisseurs, frileux devant les risques d’instabilité politique.