DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Caire refuse toute ingérence de Washington qui durcit le ton

Vous lisez:

Le Caire refuse toute ingérence de Washington qui durcit le ton

Taille du texte Aa Aa

Alors que le vice-président américain Joe Biden a fait hier des recommandations précises à son homologue Omar Souleiman, les autorités égyptiennes se disent stupéfaites par ces exigences.

Retrouvez la chronologie des événements en Egypte

La Chine appelle les Etats-Unis à ne pas interférer dans les affaires égyptiennes.

Le roi d’Arabie Saoudite a lui averti Barack Obama que son pays soutiendrait Hosni Moubarak si les Etats-Unis coupaient leur aide financière à l’Egypte.

Le chef de la diplomatie égyptienne espère “que tout le monde restera rationnels pour des changements graduels. Des changements trop abruptes pourraient entraîner des risques profonds pour l’Egypte : du chaos, de la violence. Je déteste, je refuse de voir mon pays dans une telle situation”, dit-il.

A l‘étranger, Washington a encore renforcé ses pressions. La Maison Blanche voit dans la poursuite des manifestations le signe que les réformes politiques sont insuffisantes. Le président Obama a rappelé la “nécessité d’une transition politique significative avec de vraies mesures concrètes”. Le porte-parole du Département d’Etat a également encouragé l’armée égyptienne à continuer à faire preuve de modération.