DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Cubains surfent plus vite mais pas plus librement

Vous lisez:

Les Cubains surfent plus vite mais pas plus librement

Taille du texte Aa Aa

Ce bateau apporte le câble de la liberté à Cuba : c’est en tous cas comme cela que les autorités veulent présenter le raccordement par fibre optique de l‘île à Internet. Une liaison par câble via le Venezuela qui va permettre de multiplier par 3000 la vitesse de connexion.

L‘événement a été fêté en grande pompe car jusqu’ici les Cubains ne disposaient que d’une liaison par satellite, lente et chère.

Un progrès technique qui n’est pas encore synonyme de liberté virtuelle : les autorités réservent Internet à un “usage social”, autrement dit, la censure ne va pas disparaître. Elles ont toutefois fait un geste en rétablissant l’accès au blog de Yoani Sanchez.

“Peut-être bien qu’ils ont décidé d’arrêter de censurer mon blog dans l’espoir que… et bien, comme les gens pourront me lire ils trouveront finalement ce que j‘écris moins intéressant, mon blog sera moins suivi en cachette, ils pensent que c’est l’interdit qui en fait quelque chose de séduisant”, explique la bloggeuse militante.

La jeune femme fait partie des cyberdissidents les plus suivis sur la toile, particulièrement à l‘étranger. Désormais, les habitants de Cuba pourront donc lire ses critiques envers le régime.

L’accès à internet reste cependant limité : un habitant sur dix seulement est un internaute à Cuba et les connexions se font le plus souvent dans des cybercafés gérés par l’Etat.