DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

PE : rébellion anti-Strasbourg

Vous lisez:

PE : rébellion anti-Strasbourg

Taille du texte Aa Aa

Assez de la navette entre Bruxelles et Strasbourg.

Les députés européens se rebellent. 90% d’entre eux réclament un siège unique pour le parlement de l’Union, et c’est dans la capitale belge qu’ils aspirent à la sédentarisation.

A l’heure actuelle, les eurodéputés plient bagage une fois par mois direction Strasbourg pour quatre jours de session plénière. Une hérésie en ces temps de crise économique et de réchauffement climatique, clame Edward McMillan-Scott.

Le député libéral britannique a présenté un rapport sur le coût de cette transhumance mensuelle. Sur un an, un seul siège permettrait d‘économiser 180 millions d’euros et éviterait l‘émission de 19.000 tonnes de CO2. Diminution du stress et gain de temps sont d’autres arguments.

Le rapport note que Strasbourg est mal desservie et trop chère. Il suggère d’y créer en compensation une université européenne.

Le transfert du siège du parlement à Bruxelles nécessiterait l’accord unanime des chefs d’Etat et de gouvernement des 27. Or la France s’y est toujours opposée.