DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moubarak s'accroche, les manifestants aussi

Vous lisez:

Moubarak s'accroche, les manifestants aussi

Taille du texte Aa Aa

Alors qu’Hosni Moubarak s’accroche au pouvoir, la colère gronde au Caire.

Dès les premières lueurs du jour, les manifestants ont regagné la place Tahrir, centre névralgique de la révolte égyptienne, où les plus déterminés campent depuis le 25 janvier.

De vastes rassemblements sont attendus dans tout le pays ce vendredi, jour de repos hebdomadaire et de prière. Des voix se sont élevées pour appeler à une grève générale et exiger de l’armée qu’elle fasse un choix entre le régime et le peuple.

Le Caire n’a pas le monopole de la déception. A Alexandrie et Port Saïd aussi notamment, des milliers d’Egyptiens ont exprimé leur indignation cette nuit après le discours du président Moubarak, dont ils espéraient tant la démission après trente années au pouvoir.

Hosni Moubarak s’est contenté d’annoncer qu’il se délestait de certaines de ses prérogatives. Il n’entend pas renoncer à son poste avant la présidentielle de septembre.

En réaction, des centaines de manifestants ont brandi leurs chaussures en direction de l‘écran sur lequel était retransmis le discours présidentiel sur la place Tahrir. Une insulte suprême dans le monde arabe.