DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ashton en Tunisie : une visite éclipsée par le dossier des clandestins

Vous lisez:

Ashton en Tunisie : une visite éclipsée par le dossier des clandestins

Taille du texte Aa Aa

Catherine Ashton devait parler démocratie lors de sa visite en Tunisie. Il aura aussi été question d’immigration. La chef de la diplomatie européenne est arrivée alors que la polémique battait son plein entre Tunis et l’Italie, Rome reprochant au voisin du sud l’afflux de migrants sur l‘île de Lampedusa.

Catherine Ashton n’en a pas moins délivré son message de soutien :

“Je me fais une joie de continuer à travailler avec les Tunisiens, pour les années qui viennent”, a-t-elle déclaré.

Furieux des critiques du ministre italien de l’Intérieur, le gouvernement tunisien rejette toute ingérence. Roberto Maroni a aussi fustigé Bruxelles pour ne pas avoir réagi à cet afflux de clandestins. Réponse de la commissaire européenne Cecilia Malmström via son porte-parole :

“J’ai demandé si l’Italie avait besoin de notre aide pour faire face à ces circonstances exceptionnelles. Leur réponse a été claire : non, merci. Nous n’avons pas besoin de l’assistance de la Commission européenne à ce stade. Malgré l’absence de requête de leur côté, j’ai immédiatement demandé à mes services, à l’agence Frontex et au Bureau européen d’appui en matière d’asile d‘étudier comment la Commission européenne pourrait aider les autorités italiennes dans cette situation difficile.”