DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Iran et la Turquie resserrent leurs liens économiques

Vous lisez:

L'Iran et la Turquie resserrent leurs liens économiques

Taille du texte Aa Aa

Tripler le volume des échanges commerciaux entre l’Iran et la Turquie, c’est l’ambition des présidents des deux pays. Abdullah Gül a débuté une visite officielle de quatre jours en Iran. Mahmoud Ahmadinejad a convenu avec son homologue de lever les derniers obstacles pour renforcer encore la coopération politique et économique entre Téhéran et Ankara. Même si le sujet est sensible, le président turc n’a pas évité de parler des révoltes populaires dans les pays du Moyen-Orient.

“Les demandes de ces peuples sont très censées, a déclaré Abdullah Gül. Sans exception, nous devons tous regarder devant notre porte afin d’améliorer ce qu’il est nécessaire d’améliorer”.

Les échanges commerciaux entre l’Iran et la Turquie ont atteint les 7,5 milliards d’euros l’an dernier. L’objectif serait de les faire passer à 22 milliards d’euros. Comme le Brésil, la Turquie est aussi l’un des rares pays à vouloir aider l’Iran dans son programme nucléaire controversé. Elle accepte de servir de médiateur lors des négociations tendues avec les grandes puissances occidentales. Ankara refuse aussi d’infliger des sanctions économiques à Téhéran.