DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des députés iraniens réclament la mort des chefs de l'opposition

Vous lisez:

Des députés iraniens réclament la mort des chefs de l'opposition

Taille du texte Aa Aa

En plein Parlement iranien, les députés de la majorité conservatrice appellent à pendre les leaders de l’opposition qui ont appelé à se rassembler hier à Téhéran. Ils les accusent d’avoir mené selon leurs propres termes, une “action américano-sioniste anti-révolutionnaire”.

Plusieurs milliers de personnes ont tenté de manifester contre le gouvernement.

Lors d’incidents, un passant a été tué, par les Moudjahidine du peuple iranien, a affirmé la police, ce que nie l’organisation.

1500 personnes auraient été arrêtées dans tout le pays d’après une association iranienne de défense des droits de l’homme.

L’administration américaine a exprimé sa solidarité. “Les évènements auxquels nous assistons en Iran,” estime la secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, “témoignent du courage du peuple iranien.” Et il ajoute : “Ils révèlent au grand jour l’hypocrisie du régime iranien : des dirigeants qui au cours des trois dernières semaines, se sont constamment félicités de ce qui se passait en Egypte et maintenant, quand il s’agit d’accorder à leur peuple les mêmes droits que ceux qu’ils ont réclamés pour le peuple égyptien, ils montrent une nouvelle fois leur vraie nature.”

Autre réaction à cette mobilisation : celle de la chef de la diplomatie européenne. Catherine Ashton appelle l’Iran à respecter le droit de manifester pacifiquement et critique les restrictions imposées à certains membres de l’opposition.

La contestation pourrait à nouveau gagner la rue aujourd’hui. Des appels à manifester ont été lancés.