DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La priorité d'Israël n'est pas la Palestine

Vous lisez:

La priorité d'Israël n'est pas la Palestine

Taille du texte Aa Aa

Parvenir à un accord de paix israélo-palestinien d’ici septembre est un défi encore possible à relever selon Catherine Ashton.

C’est ce qu’a déclaré la chef de la diplomatie européenne après avoir rencontré les deux parties ce mardi.

Mais alors qu’une vague de contestation populaire traverse le monde arabe, Israël affirme que sa priorité est l’Iran, pas les négociations de paix.

Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères:

“Nous devons d’abord trouver des solutions au problème iranien, ensuite seulement nous serons prêts à prendre plus de risques face au problème palestinien.”

Israël continue d’ailleurs d’aller à l’encontre des exigences des Palestiniens. Il vient d’approuver la construction de nouvelles colonies à Jérusalem-est.

La réaction du conseil législatif palestinien ne s’est pas faite attendre:

“C’est la preuve que le gouvernement israélien ne veut pas de solution, la preuve que rien ne changera à moins que soient exercés de sérieuses pressions sur Israël, qu’il y est sanctions contre le gouvernement israélien.”

Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne a répété qu’il ne retournerait pas à la table des négociations tant qu’Israël ne “stopperait pas ces activités cancéreuses que les Israéliens appellent colonies”.

Tel Aviv envisage la construction de logements pour 1.400 militaires à Jérusalem-est, territoire que la communauté internationale reconnaît comme étant palestinien.