DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tunis et Rome "pragmatiques" face à l'immigration

Vous lisez:

Tunis et Rome "pragmatiques" face à l'immigration

Taille du texte Aa Aa

En visite éclaire à Tunis, le chef de la diplomatie italienne a proposé lundi une coopération “pragmatique” avec la Tunisie pour lutter contre l’immigration. Pour tenter d’endiguer le flux de clandestins qui échouent quotidiennement sur son île de Lampedusa, Rome propose de prêter des radars et des vedettes aux patrouilles tunisiennes.

Le ministre italien de l’Intérieur, Roberto Maroni, redemande l’aide de l’Union européenne. “Je pense que c’est fondamental que l’Europe – à son plus haut niveau, c’est à dire les chefs d’Etats et de gouvernements – définisse une stratégie, prenne des initiatives, et entame une action diplomatique forte dans les pays touchés par ces phénomènes”.

Après un entretien avec le Premier ministre tunisien, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, promet de débloquer 17 millions d’euros. Une conférence internationale sur les réformes politiques et économiques du pays doit en outre se tenir le mois prochain.

En attendant, des milliers de Tunisiens s’exilent à Lampedusa dans l’espoir, pour la plupart, de trouver un emploi ailleurs en Europe.

Ces immigrés, qui se sont rebellés contre le régime parce qu’ils avaient faim, estiment que la fuite de Ben Ali n’a rien changé.