DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La contestation populaire monte en puissance en Lybie

Vous lisez:

La contestation populaire monte en puissance en Lybie

Taille du texte Aa Aa

Hier, la ville de Benghazi dans l’est de la Lybie a été le théâtre d’affrontements entre forces de sécurité lybienne et opposants au régime. Réunis en sit-in, ces derniers ont été délogés par la force. Le bilan est incertain, on parle de deux morts et d’une quarantaine de blessés.

Des images de violences ont été postées sur internet. Elles prouvent que la contestation populaire monte en puissance au royaume de Khadafi.

Depuis l‘étranger, les opposants en exil au régime lybien veulent aussi s’affirmer, comme l’a fait, depuis La Haye, Maître Hadi Shalluf, leader du parti d’opposition Démocratie et Justice pour la Lybie:

“Ce que nous voulons c’est d’abord faire tomber ce régime et constituer un gouvernement de coalition, c’est ce que nous demandons depuis une semaine au gouvernement libyen. Nous voulons aussi qu’un Comité Constitutionnel adopte une nouvelle Constitution pour le pays, l’organisation d‘élections législatives et preéidentielle, que soient jugés tous ceux qui ont commis des crimes ainsi que les personnes accusées de corruption. Enfin, nous savons que depuis 1969, 1500 milliards de dollars provenant des revenus nationaux se sont évaporés et nous demandons que ces fonds rentrent dans les Caisses de l’Etat”.

De leur côté, des pro-Khadafi ont eux aussi manifesté ce mercredi dans plusieurs ville du pays, notamment à Benghazi, pourtant bastion de l’opposition, et à Tripoli.

Et demain, jeudi, la tension devrait encore monter d’un cran en Lybie. Outre de nouvelles manifestations de revendications sociale, est aussi prévue une “journée de colère” pour commémorer la mort de quatorze manifestants tués par les forces de l’ordre en 2006.