DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La presse italienne se moque ouvertement de Silvio Berlusconi

Vous lisez:

La presse italienne se moque ouvertement de Silvio Berlusconi

Taille du texte Aa Aa

“La fête est finie”, ironise la presse italienne au lendemain du renvoi en justice de Silvio Berlusconi.

Les journaux rivalisent d’imagination pour commenter ce cas exceptionnel de chef de gouvernement en exercice, poursuivi pour relations sexuelles avec une mineure et abus de pouvoir. Mais Silvio Berlusconi reste déterminé à s’accrocher à son poste. “L’acharnement des juges est évident, réagit Federico Bricolo, sénateur de la Ligue du Nord. Mais s’ils pensent qu’ils vont affaiblir le gouvernement, ils se trompent vraiment”.

En plus du soutien du parti populiste de la Ligue du Nord au Parlement, Silvio Berlusconi dispose d’une armée d’avocats. Les juges, eux, disent pouvoir démontrer facilement qu’il a payé la jeune prostituée “Ruby” alors qu’elle n’avait que 17 ans. Certains Italiens gardent confiance en leur Premier ministre. “C’est un homme politique qui s’est beaucoup investi, et continue de travailler pour le bien de l’Italie”, dit un vieil homme. “Les élus ne parlent que de cette affaire, réagit un autre Italien, ils ne parlent plus de politique, alors c’en est assez !” D’autres préfèrent s’amuser. Une chanson parodique sur les parties fines organisées par Silvio Berlusconi commence à avoir du succès en Italie.