DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bahreïn choisit la force face aux manifestants anti-pouvoir

Vous lisez:

Bahreïn choisit la force face aux manifestants anti-pouvoir

Taille du texte Aa Aa

La police a demantelé un campement de manifestants réclamant des changements politiques dans ce petit royaume du Golfe. Trois personnes ont été tuées et près de 200 autres blessées lors de cette évacuation musclée dans la nuit de mercredi à jeudi. Ces décès portent à cinq le nombre de personnes tuées depuis le début de la contestation lundi.

Ce jeudi, l’armée s’est déployée dans la capitale Manama en se disant déterminée à rétablir l’ordre. Des tanks et des véhicules blindés ont pris place dans les principaux endroits stratégiques de la capitale.

La place de la Perle qui devait devenir le point de ralliement des contestaires comme la place Tahrir au Caire a été littéralement nettoyée. Ces images ont été fournies par la télévision d’Etat. Les manifestants en majorité des chiites exigent des réformes politiques de la part du régime sunnite.

La dure répression du sit-in a provoqué le retrait du principal mouvement d’opposition du parlement. Ce dernier a condamné l’usage de la force.

Une quarantaine de personnes sont toujours hospitalisées dont certaines en soins intensifs.