DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La rue égyptienne maintient la pression sur les militaires

Vous lisez:

La rue égyptienne maintient la pression sur les militaires

Taille du texte Aa Aa

Balayer les différences et simples querelles de chapelles. Musulmans et Chrétiens ont investi par milliers la désormais célèbre place Tahrir, coeur battant de la révolution égyptienne.

Une foule à perte de vue qui a pris part à la marche de la victoire, grande fête populaire pour célébrer la chute de Hosni Moubarak, il y a tout juste une semaine. 2 à 3 millions de personnes ont répondu présent.

Rassemblement aussi à la mémoire des centaines de martyrs tués pendant les 18 jours de soulèvement contre le régime.

Privé de tribune sous l‘ère Moubarak, Youssef al Karadaoui a pu pour la première fois s’exprimer face à la foule. Le très influent prédicateur basé au Qatar, qui avait soutenu la rebellion à ses premiers instants, a demandé aux Egyptiens de faire preuve de patience envers l’armée.

Mais il invite cette même armée à faire le ménage dans le gouvernement nommé par Moubarak au début de la crise.

Les participants à la marche ont le sentiment de tourner la page, à l’image de cette jeune femme.

“C’est la première fois que nous pouvons nous exprimer librement et ensemble comme nous le faisons aujourd’hui. Nous voulons dire au monde entier que nous sommes fiers d‘être Egyptiens. Longue vie à l’Egypte, l’Egypte libre, libre, libre.”

Une autre jeune fille a elle fait inscrire un nombre chargé de symbole sur son front, 25. Comme le 25 janvier, le jour ou tout a basculé en Egypte.

Quant aux symboles de l’ancien régime, ils sont désormais tournés en dérision par la foule.