DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nicolas Sarkozy presse le G20 de ne pas céder à l'immobilisme

Vous lisez:

Nicolas Sarkozy presse le G20 de ne pas céder à l'immobilisme

Taille du texte Aa Aa

Nicolas Sarkozy presse les vingt premières puissances mondiales de s’entendre sur des indicateurs pour mesurer les déséquilibres économiques. C’est l’objectif que la présidence française du G20 s’est fixé en réunissant à Paris ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales. Mais les divergences ont vite surgi :

“Je souhaite éviter que vos débats ne s’enlisent dans des discussions interminables sur ces indicateurs. La tentation de donner la priorité aux intérêts nationaux est grande, mais je vous le dis clairement, ce serait la mort du G20”, a-t-il martelé.

Certains indicateurs comme le montant des réserves de change et le solde des comptes courants ne sont pas du goût des pays émergents. Nicolas Sarkozy a aussi plaidé pour des financements innovants et défendu l’idée d’une taxe sur les transactions financières.