DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée a ouvert le feu sur la foule hier à Bahreïn

Vous lisez:

L'armée a ouvert le feu sur la foule hier à Bahreïn

Taille du texte Aa Aa

Ils étaient plusieurs centaines de manifestants à défiler non loin du centre de Manama, la capitale, quand les tirs ont retenti.

Le bilan est d’au moins quatre morts et des centaines de blessés.

Les manifestants tentaient de se rendre sur la place de la Perle, cette place où les forces de sécurité avaient dispersé la veille un sit-in anti-régime. La place est désormais aux mains de l’armée, déployée sur les points stratégiques de la capitale.

Ce nouveau bain de sang s’est produit non loin de l’hôpital Salmaniya. Une femme a pu nous livrer son témoignage par téléphone : “Nous sommes dans l’hôpital Salmaniya. Nous ne sommes pas là où les affrontements se déroulent, mais d’ici on peut encore entendre des heurts et des explosions. Une personne qui était là-bas vient juste d’arriver ici et elle a dit que le sol était rouge, recouvert de sang”.

A l’extérieur de l’hôpital, les manifestants ont repris des slogans contre le régime.

Le prince héritier de Bahreïn a lui promis un dialogue avec l’opposition… Le président Barack Obama enfin, après avoir eu le roi du Bahrein au téléphone, a condamné ces violences.