DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : le président dénonce une conspiration

Vous lisez:

Yémen : le président dénonce une conspiration

Taille du texte Aa Aa

Neuvième jour consécutif de manifestations au Yémen. A Sanaa, la capitale des centaines d‘étudiants ont scandé à nouveau ce dimanche des slogans contre le régime du président Ali Abdallah Saleh. Des partisans du chef de l‘état ont tenté de s’opposer à eux et l’un d’eux a ouvert le feu. Mais aucune victime n’a été signalée. Des manifestations ont été organisées dans d’autres villes du pays, tandis qu’un dirigeant séparatiste a été arrêté à Aden, dans le sud. Aden où 4 personnes ont été tuées par balles vendredi.

“On veut vivre en liberté, martèle un manifestant. On veut la même liberté que l’on voit à présent en Tunisie et en Egypte. Il faut qu’on continue le combat jusqu‘à la chute de ce régime et que le peuple récupère ses droits”.

De son côté, le président, au pouvoir depuis 32 ans, a une nouvelle fois dénoncé une conspiration contre le Yémen, sa sécurité et sa stabilité”.

Ali Abdallah Saleh a appelé les protestataires à participer au dialogue et à venir à la table de négociations. “Nous souhaitons satisfaire leurs revendications, si elles sont légitimes”.

Le président a promis de ne pas se représenter à l’expiration de son mandat en 2013 et de ne pas chercher à transmettre le pouvoir à son fils. Des promesses insuffisantes pour les manifestants yéménites.

Avec AFP et Reuters