DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au Bahreïn, l'opposition mobilise pour une grande marche mardi

Vous lisez:

Au Bahreïn, l'opposition mobilise pour une grande marche mardi

Taille du texte Aa Aa

La contestation se radicalise au fil des jours. 10 000 manifestants anti-pouvoir sont rassemblés place de la Perle à Manama, centre névralgique de la révolte populaire pour réclamer un changement de gouvernement. Les protestataires en majorité chiite ne veulent plus du roi et de sa dynastie sunnite au pouvoir depuis des décennies.

L’opposition soutient elle une réforme constitutionnelle tout en mobilisant ses troupes pour le rassemblement de mardi après-midi.

Sur la place de la Perle, la détermination est intacte malgré la répression policière et militaire :

“Ils ont mis le feu à notre camp, ils ont tiré sur notre camp et ils nous ont attaqués aussi. Ils ont pris notre équipement. Nous avons repris l’installation du camp malgré les menaces, nous avons réinstallé nos tentes et nous le ferons encore et encore”, raconte ce médecin.

“Je suis volontaire, je peux aider les gens et compte tenu de la situation actuelle au Bahreïn nous devons être tous ensemble”, explique cette infirmière.

Un manifestant chiite a succombé à ses blessures ce lundi portant à sept le nombre des morts de la répression depuis le début du mouvement de contestation le 14 février. Les funérailles d’une des victimes ont donné lieu à des nouvelles scènes anti-pouvoir, la foule scandant des “dégage, dégage” au premier ministre, l’oncle du roi.

Cette situation dégradée au Bahreïn atteint l’image du pays sur le plan international. L’agence de notation Standard and Poor’s a abaissé la note du pays et le GP de Formule 1 qui devait ouvrir la saison le 13 mars prochain a été annulé.