DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE indignée par les violences en Libye

Vous lisez:

L'UE indignée par les violences en Libye

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne ne cédera pas au chantage de Tripoli. La plupart des Etats membres ont fait part de leur indignation face aux violentes répressions du régime. La Libye menace d’ouvrir les vannes de l’immigration qui touche régulièrement l‘île italienne de Lampedusa. Qu’importe pour la chef de la diplomatie européenne. Catherine Ashton se dit “inquiète en raison des évènements actuels en Libye. Les 27 ont appelé à la retenue et continuent à le faire. Il est important pour de nombreux ministres européens que les violences cessent et qu’un dialogue soit ouvert”.

Egalement interrogé par euronews, le ministre luxembourgeois des Affaires étangères, Jean Asselborn, se veut plus ferme : “Tous ceux qui ne respectent pas la vie humaine, qui ne respectent pas l’expression de la volonté populaire, et utilisent des méthodes qui sont dignes du Moyen-Age, ceux-là devront être jugés par la Cour pénale internationale”.

Encore faut-il que les 27 s’accordent à l’issue de la réunion des ministres des Affaires étrangères, ce lundi.

“La crise libyenne intervient alors que la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, voyage en Egypte pour apporter son soutien à la transition. Cela crée de nouvelles divisions entre les Etats membres sur la façon de gérer la situation. En réalité, la pleine réponse de l’Union europenne est encore attendue”’ conclut notre correspondant à Bruxelles, Sergio Cantone.