DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tripoli à son tour en proie aux violences

Vous lisez:

Tripoli à son tour en proie aux violences

Taille du texte Aa Aa

La capitale libyenne semble livrée à l’anarchie, c’est ce que rapportent notamment des Tunisiens qui travaillent à Tripoli et sont rentrés dans leur pays ce lundi. Des combats de rue entre pro et anti-Kadhafi ont lieu depuis la nuit de dimanche à lundi. On voit de nombreux feux sur des images publiées sur internet. Le bâtiment du ministère de l’Intérieur et des postes de police auraient en effet été incendiés à Tripoli, selon plusieurs témoignages.

Benghazi et Al-Baïda seraient tombées aux mains des opposants au régime du colonel Kadhafi. Les émeutiers se seraient emparés d’armes dans des casernes abandonnées par les militaires. Le bilan des victimes dans tout le pays pourrait dépasser les 300 morts.

Le colonel Kadhafi reste silencieux depuis le début de la révolte en Libye, mais son fils a brandi la menace d’une guerre civile. Le ministre de la Justice a préféré démissionner pour protester contre l’usage de la force contre les manifestants.