DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Libye au coeur des préoccupations de la diplomatie internationale

Vous lisez:

La Libye au coeur des préoccupations de la diplomatie internationale

Taille du texte Aa Aa

Plusieurs libyens se sont rassemblés devant le siège de l’Onu à New York pour réclamer des décisions contre Mouammar Kadhafi. Ils l’accusent de massacrer leur peuple.

Le vice-ambassadeur de Tripoli auprès des Nations Unies a appelé l’armée à “renverser le tyran libyen qui organise un génocide de son propre peuple”. Il a dénoncé la présence de mercenaires étrangers pour réprimer les manifestants. Il demande à la communauté internationale d’intervenir en faveur du peuple libyen afin de faire cesser les crimes.

Le Conseil de sécurité se réunit en urgence dans l’après-midi à la demande de l’ambassadeur adjoint libyen.

En attendant, la haut commissaire aux droits de l’homme, a exigé l’ouverture d’une “enquête internationale indépendante sur les violences. Cette dernière prévient que “ces attaques systématiques contre la population civile pourraient être assimilées à des crimes contre l’humanité”.

Le secrétaire général de l’Onu Ban Ki-Moon, précise lui qu’il a parlé avec le leader libyen : “Je l’ai exhorté à respecter totalement les droits de l’homme, la liberté de rassemblement et de parole”.

Il s’est dit indigné d’apprendre que les forces libyennes avaient tiré sur eux à partir d’avions militaires et d’hélicoptères : une violation du droit humanitaire international inacceptable”.

La Ligue Arabe se réunit également en urgence pour faire le point.

Signe que la répression violente de Kadhafi a choqué, plusieurs ambassadeurs libyens ont démissionné de leurs postes pour se ranger du côté du peuple tout en appelant à renverser le régime en place depuis 42 ans.

Vous êtes sur place ? Ecrivez-nous pour témoigner, décrire ce que vous voyez, nous envoyer des images à witness@euronews.net ou sur twitter @euronews ou sur facebook