DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La vie d'Anna Nicole Smith devient un Opéra

Vous lisez:

La vie d'Anna Nicole Smith devient un Opéra

Taille du texte Aa Aa

Sa vie était un feuilleton à rebondissement : parmi les ingrédients, une poitrine généreuse, la page centrale de Playboy, des clubs de striptease, des show télés sulfureux, des paparazzis, des mariages douteux, des procès sans fin, la banqueroute, et une mort tragique et prématurée.

Le Royal Opera House de Londres a transformé la vie d’Anna Nicole Smith en opéra.

Son premier mari avait seize ans, le second en avait 89.

“C‘était une incroyable excentrique. Il y a quelque chose qui est à la fois absurde et magnifique dans son ascension vers la gloire, et aussi quelque chose d‘émouvant et de tragique vu l’horrible fin de sa vie. Ses problèmes ont commencé quand elle a voulu se battre pour la moitié de la fortune de son vieux mari, et elle a passé 10 ans dans les tribunaux. Et dans un sens, c’est une autre mise en garde : l’argent facile, il n’y a rien de tel ! Parce qu’elle a passé 10 ans à chasser cet argent, et elle n’a pas touché un centime”, explique le librettiste Richard Thomas.

Comment se représenter la vie de cette femme qui s’est faite toute seule et dont la chute reflète l‘époque à laquelle on vit ? Quelle musique et quel langage pour raconter son histoire ?

“Le livret comporte beaucoup de jurons. C’est très contemporain, il y a beaucoup de références aux comédies musicales et à la pop. C’est un langage très proche d’une conversation avec beaucoup de rimes, et parfois quelques éclats de poésie. Il y a une excellente dynamique, du rythme par ici, de la tension par là, et le clash entre les mots et la musique. Et ça marche très bien”, poursuit Richard Thomas.

La musique mélange différents styles comme la pop, la soul, le R&B et aussi une touche jazzy.

“Le texte est très difficile pour les chanteurs d’opéra, parce qu’ils doivent produire des sons qui favorisent les mots, et les mots doivent sonner américain et parfois ils doivent sonner comme de la pop. Mais Marc-Anthony Turnage, le compositeur, à certains moments a écrit des phrases d’opéra pour Anna-Nicole, et alors elle doit chanter comme si elle chantait la Tosca”, indique Antonio Pappano, le conducteur.

Anna Nicole Smith est devenu un être mythique, mannequin surpayée, façonnée et commercialisée comme un objet de désir. Elle était déterminée à “violer” le rêve américain, comme elle le disait elle-même. Elle est morte à 39 ans, sans un sou, d’une overdose médicamenteuse !

“Sur scène, la mère d’Anna Nicole déclare qu’il faut prendre soin de ses enfants parce que le monde est un endroit dangereux. Je paraphrase, mais c’est vrai, les risques valent la peine d‘être pris, mais le monde est une entreprise effrayante, et l’Aventure avec un grand A que nous appellons la vie, c’est terrifiant”, conclut Pappano.