DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"5000 habitants de Benghazi vont marcher sur Tripoli"

Vous lisez:

"5000 habitants de Benghazi vont marcher sur Tripoli"

Taille du texte Aa Aa

Nous allons maintenant à Benghazi où nous joignons en direct Mohamed Nabous de la Radio Free Lybia pour voir de près ce qui se passe sur le terrain.

Jamel Ezzedini : “Monsieur Nabous pouvez-vous nous dire ce qui se passe maintenant à Benghazi. Y a-t-il des affrontements en ce moment entre les manifestants et les forces de l’ordre ?”

Mohamed Nabous : “Il n’existe aucun signe, aucune représentation de ce gouvernement… Aujourd’hui c’est l’heure de la révolution et nous sommes maintenant libres. Nous sommes entièrement libérés du gouvernement de Khadafi”.

euronews : “le colonel Khadafi a prononcé un discours aujourd’hui pour le peuple lybien. Quelle a été la réaction des habitants de Benghazi ?”

M.Nabous : “tout le monde se moque ici de Mouamar Khadafi et de son discours, voilà la réaction du peuple de Benghazi. C‘était clair qu’il avait peur. Ca se voyait qu’il ne contrôle plus la situation. Nous avons préparé une caravane de 5000 personnes de Benghazi bien armés qui se dirigent vers la capitale pour aider nos frères à Tripoli à se libérer du régime de Khadafi. Nous sommes un peuple uni dans un pays uni, la Lybie est unie”.

euronews : “tout le monde parle des mercenaires en Lybie et à Benghazi en particulier qui sont en train de semer la peur dans la ville et tuer les habitants. Est-ce que vous pouvez nous confirmer ça ?”

M. Nabous : “oui c’est vrai à cent pour cent. Je peux vous envoyer des photos et des vidéos qui le confirment. On détient en ce moment dans le siège du tribunal quatre mercenaires étrangers. Mais on n’arrive pas à dialoguer avec eux vu qu’on ne comprend pas leur langue.”

euronews : “avez-vous une idée du nombre de morts à Benghazi depuis le début des affrontements ?”

M.Nabous : “on est en train de compter les morts. Et d’ici demain on aura le nombre exact et officiel des morts fourni par les hôpitaux de Benghazi et je vous la fournirai”.

euronews : “vous avez parlé d’une absence totale des forces de l’ordre et de la police dans la ville. Comment gérez-vous la ville en l’absence de sécurité et des forces de l’ordre ?”

M.Nabous : “il y a des comités populaires qui se sont formés après les trois derniers jours de chaos dans la ville. Ces comités sont en train de veiller à la sécurité des habitants. Aujourd’hui tout se déroule selon les directives du comité qui a son siège au tribunal de Benghazi. Je dois noter que ce comité a pris la décision de rassembler toutes les armes qui se trouvent entre les mains des jeunes pour éviter toutes sortes de banditisme. Nous avons fait ça bien que le peuple ici soit très solidaire et les jeunes très bien organisés. Ils ont même pris l’initiative de rassembler les armes avant même que le comité prenne cette décision.”