DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ambassadeur à l'ONU : "le génocide a commencé en Libye"

Vous lisez:

Ambassadeur à l'ONU : "le génocide a commencé en Libye"

Taille du texte Aa Aa

Difficile de savoir combien de Libyens sont morts dans la répression menée par le pouvoir ces derniers jours. L’Italie évoque plus de 1000 décès. Ces images amateur nous viennent de Tripoli, les autorités annoncent 300 morts, la plupart à Benghazi, là où la révolte a commencé. 
  
L’est du pays est libéré de l’emprise de Kadhafi, les militaires sur place le disent eux même.  En revanche l’ouest du pays est en grand danger, selon l’ambassadeur adjoint de Libye auprès des Nations Unies : “Des soldats attaquent les gens dans toutes les villes de l’ouest du pays, dit Ibrahim Dabbashi. Les gens n’ont sans doute pas d’armes, et je pense que le génocide a commencé. A mon avis le signal c‘était le discours de Kadhafi.  
 
 Au moment où à Tobrouk, dans l’est du pays, on célèbre la liberté, et le retour du calme, beaucoup de personnalités libyennes font défection. L’un des directeurs de la fondation Kadhafi a démissionné, tout comme le ministre de l’Intérieur. Le Pérou est le premier pays à rompre ses liens diplomatiques avec la Libye. 
 
A Tripoli les magasins ont baissé leur rideau. Le leader libyen a appelé ses partisans à défiler ce mercredi pour lui exprimer leur soutien. Dès hier soir la télévision libyenne montrait une manifestation en sa faveur.
 
Mouamar Kadhafi semble prêt à aller jusqu’au bout. Il l’a dit dans son dernier discours, il y a aura un bain de sang si la révolte se poursuit.