DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'est de la Libye échappe à Khadafi

Vous lisez:

L'est de la Libye échappe à Khadafi

Taille du texte Aa Aa

Le régime libyen perd le contrôle de l’Est du pays, mais reste déterminé à réprimer la révolte dans le sang. A Tobrouk on fait la fête mais le colonel Kadhafi menace de purger le pays maison par maison.

Preuve que les forces de l’ordre sont absentes : une base de l’armée, désormais abandonnée à une quinzaine de minutes de Tobrouk.

Ces dernières heures, beaucoup de personnalités libyennes ont fait défection. L’un des directeurs de la fondation Kadhafi a démissionné, tout comme le ministre de l’intérieur. Le Pérou est le premier pays à rompre ses liens diplomatiques avec la Libye.

Si l’est du pays est libéré de l’emprise de Kadhafi, l’ouest en revanche est en grand danger, selon l’ambassadeur adjoint de Libye auprès des Nations unies :

“Des soldats attaquent les gens dans toutes les villes de l’ouest du pays. Ces personnes n’ont sans doute pas d’armes, et je pense que le génocide a commencé. A mon avis, le signal c‘était le discours de Kadhafi, un code pour lancer le génocide contre les libyens.”

Il est difficile de savoir combien de Libyens sont morts dans la répression menée par le pouvoir ces derniers jours. Un médecin français tout juste rentré de Benghazi évoque 2000 morts dans cette ville. Les autorités, elles, annoncent toujours 300 morts.