DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La fuite éperdue en Tunisie et en Egypte

Vous lisez:

La fuite éperdue en Tunisie et en Egypte

Taille du texte Aa Aa

Des milliers de Tunisiens, et de Libyens, ont encore passé la frontière vers la Tunisie ce mercredi. Plus de 6000 personnes. Elles fuient la boucherie promise par le colonel Kadhafi. Les Tunisiens, qui sont plusieurs dizaines de milliers en Libye, deviennent des cibles, à cause de la révolte qui a eu lieu dans leur propre pays en janvier.

“La situation est très mauvaise, explique un homme. Les gens meurent. Ils les tuent. Ils prennent leur argent.”

Les réfugiés tunisiens racontent qu’ils sont battus, insultés, et ont terriblement peur. Côté tunisien, ils trouvent un peu de réconfort. Les employés du Croissant Rouge ont installé des postes médicaux dans la région de Ben Guerdane, la première ville après la frontière. Objectif, faire le tri des blessés.

L’Egypte est aussi envahie par un flot de personnes qui fuient le chaos libyen. Une situation difficile à gérer pour deux pays qui sortent eux même d’une révolution. Et à la frontière, ce sont les mêmes témoignages terrifiants : “Les hôpitaux sont saturés de blessés et de morts, dit un homme, il y a un manque de médicaments et des hôpitaux provisoires ont été installés dans les rues.”

“J’ai vu des mercenaires noirs qui tiraient sur les gens, en utilisant des mitraillettes avec des gros calibres comme ceux utilisés par les avions de chasse, ils visent les gens”, rapporte un autre. “La population libyenne était solidaire avec nous, dit un troisième témoin, mais elle se vengeait de tous les Africains, qu’ils portent une arme ou non, parce que des Africains habillés en militaire ont été vus au moment où ils tuaient les Libyens.” Sachez enfin que le Croissant Rouge tunisien annonce qu’il ne peut pas faire parvenir des convois en Libye, car leurs partenaires sur place ne répondent pas.