DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye : foule à l'aéroport de Tripoli pour fuir les violences

Vous lisez:

Libye : foule à l'aéroport de Tripoli pour fuir les violences

Taille du texte Aa Aa

Preuve que le chaos règne à Tripoli, des milliers de Libyens se désespèrent de fuir le pays. Depuis trois jours, devant l’aéroport de la capitale, ils sont là, entassés, au milieu des détritus, à attendre un avion pour laisser derrière eux les violences.

Hier, des combats et des tirs ont été rapportés dans Tripoli. Selon les sources entre 300 et un millier de personnes auraient été tuées depuis le début de l’insurrection il y a 11 jours.

Les vidéo amateur continuent d’affluer sur les réseaux sociaux, montrant des scènes plus ou moins sanglantes.

Après Benghazi, Tobruq et Misrata, les forces de Kadhafi seraient en échec à Zaouiah, ville pétrolière à 50 km de Tripoli, et Adjabia, dans le golfe de Syrte.

Mais pour la famille Kadhafi, tout ceci n’est qu’une blague. C’est ce qu’a déclaré Saïf al-islam Kadhafi, fils du colonel à la presse:

“Bientôt vous découvrirez que tout ce que vous avez entendu est une grosse blague. Ici en Libye, on rit de ces reportages sur des centaines, des milliers de victimes..,sur des bombardements à Tripoli, Benghazi ou Zaouiah ou je ne sais où, ou sur les mercenaires.”

Même son de cloche donc que son père. Selon la télévision d’Etat libyenne, le colonel Kadhafi se serait exprimé devant une foule de partisans sur la place verte de Tripoli hier après-midi pour dénoncer les mensonges de l‘étranger. Son “plan a, b ou c: vivre et mourir en Libye”.