DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pro et anti-Kadhafi se partagent Tripoli

Vous lisez:

Pro et anti-Kadhafi se partagent Tripoli

Taille du texte Aa Aa

La prise de Tripoli, c’est le grand objectif de l’armée hétéroclite de l’opposition qui est en train de s’organiser dans l’est de la Libye. Pour le moment, à l’image du pays, la capitale est divisée entre pro et anti-Kadhafi. Le face à face continue de faire des victimes, mais combien ? Impossible de le dire. L’ONU évalue le nombre de morts à au moins un millier dans tout le pays. Les rares images qui arrivent de Tripoli sont filmées par des amateurs. Elles montrent notamment des blessés graves dans les rangs des insurgés.

Les habitants de la capitale sont le plus souvent terrés chez eux mais ils doivent prendre des risques pour aller chercher des vivres. Dans certains quartiers de Tripoli, les partisans du régime organisent des démonstrations de force. Des miliciens patrouillent et surveillent les rues. Les accès à ces bastions pro-Kadhafi sont contrôlés par des chars. Après l’appel au “combat total” lancé par le colonel Kadhafi vendredi soir, son fils Seif Al-Islam a adopté samedi un style, disons, plus sophistiqué. Il a admis qu’il y avait “une volonté intérieure de changement”. Mais à la question, votre père va-t-il faire comme Hosni Moubarak, il a répondu par un simple “non”, suivi d’un rire mécanique.