DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle Zélande : recueillement lors des premières funérailles après le séisme

Vous lisez:

Nouvelle Zélande : recueillement lors des premières funérailles après le séisme

Taille du texte Aa Aa

Une intense émotion lors de la cérémonie en mémoire d’un petit bébé de cinq mois décédé lors du tremblement de terre de mardi dernier à Christchurch.

Six jours après la catastrophe, les équipes de secours estiment très improbable les chances de retrouver des survivants. Le dernier en date, c‘était mercredi au lendemain du séisme.

148 personnes ont trouvé la mort et 50 autres sont portées disparues selon le dernier bilan communiqué.

Le premier ministre néo-zélandais John Key a lui dressé le bilan économique du tremblement de terre. “Les conséquences vont peser sur le pays pendant plusieurs années. D’après le trésor, le coût des différents séisme est de l’ordre de 11 milliards d’euros”. Le chef du gouvernement a promis une aide pour reconstruire la deuxième ville néo-zélandaise dont un tiers du centre-ville a été détruit. Une manière aussi de répondre aux critiques sur les défauts de constructions et les normes antisismiques alors que des voix s‘élèvent pour réclamer une enquête.

Christchurch se prépare même à l’arrivée d’une tempête ce lundi après-midi.

Pour les survivants, l’heure est toujours à la débrouille dans les camps de réfugiés installés par les autorités, et où la vie reprend son cours malgré tout et avec elle l’espoir de jours meilleurs.