DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Guttbye Guttenberg - blagues en copie

Vous lisez:

Guttbye Guttenberg - blagues en copie

Taille du texte Aa Aa

Les technologies de l‘écrit ne réussissent pas à Karl-Theodor zu Guttenberg. Du traitement de texte qui permet la duplication soit-disant malencontreuse du texte jusqu‘à internet qui rit de lui, le ministre allemand de la Défense tout juste démissionnaire, n’aura pas trouvé beaucoup de réconfort dans le monde des lettrés. Accusé de plagiat pour la majeure partie de sa thèse publiée en 2009, Karl-Theodor zu Guttenberg se voulait pourtant un exemple de droiture et de rigueur politique. Cette affaire lui a finalement valu son poste, un surnom, celui de baron du copier-coller et d’innombrables moqueries.

La satire politique ayant trouvé un nouveau terrain de jeu sur le web, le dernier salon où l’on cause s’est vite emparé de cette nouvelle source de plaisanterie pour la décliner en de multiples variantes : photos retouchées, messages Twitter biens sentis, Tumblr circonstanciel, faux article Wikipédia…

Toujours aussi prompt, Twitter affiche le hastag #guttbye dans les sujets à la une dès l’annonce de sa démission mardi matin. Derrière ce tag, des internautes allemands se gaussent. L’un se demande si c’est bien lui en personne qui a écrit sa lettre de démission quand d’autres résument, Copier, coller, effacer #guttbye #Guttenberg ou en raccourcis-clavier, ⌘C, ⌘V and now ⌘X #guttbye

La fiche Stupidedia sur le ministre est elle aussi immédiatement mise à jour. Cet article qui copie ceux de l’encyclopédie participative Wikipédia, compile les blagues sur le nouveau ex-ministre qualifié, entre autre, de “copié-colleur”, notamment sous formes de photos retouchées comme celle de ce clavier simplifié qu’il est sensé avoir utilisé :

Imitant le style de leur ministre et donc “plagiant”, selon leurs propres termes, le minimalisme qui a fait le succès du populaire blog Kim Jong-il regardant des trucs (Kim Jong-il looking at things), deux Berlinois ont créé Karl-Theodor zu Guttenberg assiste à des trucs L’humour absurde y naît de la juxtaposition de photos en apparence anodines du ministre à des courtes légendes tout aussi apparemment neutres. Selon les auteurs du blog “interviewés par jetzt.de, le magazine “jeune” du grand quotidien Süddeutsche Zeitung, la source était intarissable car “cet homme passe sa vie dans les festivals de bière, les ouvertures de crèches et les semaines de la citrouille.”

Marie Jamet