DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'option militaire en question en Libye

Vous lisez:

L'option militaire en question en Libye

Taille du texte Aa Aa

Face à l’urgence de la situation, les Etats-Unis et le reste de la communauté internationale s’interrogent sur les moyens de mettre fin à l’instabilité dans le pays.

Découvrez notre dossier

La Libye au centre des préoccupations lors d’un entretien hier à Washington entre Barack Obama, et le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki Moon, après les sanctions adoptées ce week-end par le Conseil de Sécurité.

Ban Ki Moon : “Mouammar Khadafi a perdu toute légitimité lorsqu’il a déclaré la guerre aux Libyens. Cette situation est inacceptable et j’espère, sincèrement, je l’encourage à écouter l’appel de son peuple.”

On craint désormais une catastrophe humanitaire avec l’exode de milliers de Libyens : plus de 100.000 d’entre eux ont déjà fui vers l’Egypte et la Tunisie.

Mouammar Khadafi, lui, s’accroche au pouvoir alors que peu à peu ses soutiens, tels son ambassadeur onusien, l’abandonnent…