DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ton monte entre Berlin et Ankara lors de l'inauguration du CeBIT

Vous lisez:

Le ton monte entre Berlin et Ankara lors de l'inauguration du CeBIT

Taille du texte Aa Aa

Invitée d’honneur du salon des technologies de l’information et de la bureautique, qui se tient à Hanovre, la Turquie estime que ses immigrés résidant en Allemagne doivent apprendre, en priorité, la langue turque. Pas question, lui rétorque Angela Merkel.

“L’intégration des migrants d’origine turque est très importante pour nous”, précise la chancelière allemande. “J’exposerai les progrès faits en la matière et les problèmes qui restent à résoudre. Mais le plus important est d’apprendre la langue allemande”.

La langue n’est pas le seul sujet qui divise les deux pays. Les Turcs qui souhaitent se rendre en Allemagne doivent demander un visa, ce qui agace le Premier ministre turc : “La Turquie a un partenariat avec l’Union européenne. Elle est en négociation pour l’adhésion à l’Union, et pourtant nous devons nous soumettre au système de visas”, s’insurge Recep Tayyip Erdogan.

Près de trois millions d’immigrés d’origine turque vivent en Allemagne mais Berlin, tout comme Paris, s’oppose à l’entrée d’Ankara dans l’Union européenne.